La grotte Sirogne à Rocamadour (Lot) nouveaux vestiges néandertaliens récemment mis au jour - Priscilla Bayle

Par Priscilla Bayle, Responsable d’opération, Paléoantropologue

Des Néandertaliens à Rocamadour

Au cours des trois dernières opérations archéologiques dans la grotte Sirogne, à Rocamadour, nous avons mis au jour deux mandibules, plus d'une quarantaine de dents et des ossements du squelette infra-crânien, tous portant des caractères néandertaliens. De nombreux vestiges osseux et lithiques ont également été découverts dans ce site.

L'étude de la grotte Sirogne et des vestiges qu'elle a livrés est menée dans une approche pluridisciplinaire, faisant appel aux méthodes d'investigation les plus récentes.

Les découvertes archéologiques et paléoanthropologiques ainsi que les innovations méthodologiques s'enchaînent à un rythme toujours plus soutenu. Elles renouvellent profondément notre regard sur l'évolution biologique et culturelle de l'Homme au cours des 100 ou 200 derniers milliers d'années, quand elles ne le transforment pas.

Priscilla Bayle est Maître de conférences à l'Université de Bordeaux et rattachée au laboratoire PACEA "de la Préhistoire à l'Actuel : Cultures, Environnements, Anthropologie" (Unité Mixte de Recherche 5199 Centre National de la Recherche Scientifique / Université de Bordeaux / Ministère de la Culture et de la Communication). Elle est paléoanthropologue spécialisée dans l'étude de l'évolution de l'Homme à la fin du Pléistocène et dans l'application des méthodes d'imagerie 3D à haute résolution. Ses travaux portent sur les relations phylogénétiques entre les Néandertaliens et les Hommes modernes et sur l'évolution des processus de croissance et de développement, avec comme matériels principaux d'étude les dents fossiles. Elle enseigne à l'Université de Bordeaux, principalement dans le cadre du Master Anthropologie biologique - Préhistoire, et mène des fouilles archéologiques dans le Sud-Ouest de la France (actuellement, dans la grotte Sirogne à Rocamadour dans le Lot).

Revenir